Vol annulé en raison du coronavirus ?

Demander mon remboursement

Vol retardé, annulé ou surbooké ?

Vérifier mon indemnité

Refus d’accès à bord à cause d’une grève

  • Vol : Barcelone à Helsinki
  • Compagnie aérienne : Finnair
  • Distance de vol : 2.632 kilomètres
  • Indemnisation : 400€ par passager
  • Refus d’accès à bord à cause d’une grève du personnel au sol

Situation : refus d'accès à bord

Le passager avait réservé un vol avec Finnair de Barcelone à Helsinki pour le 30 juillet. On avait annoncé une grève à l’aéroport de Barcelone pour le 28 juillet. A cause de ces grèves prévues, la compagnie aérienne avait décidé de réorganiser tous ses vols. Les passagers aériens qui, à cause de la grève, ne pouvaient pas voler à Helsinki le 28 juillet, ont été amenés le lendemain. Quelques passagers qui avaient réservé pour le vol du 29 juillet, ont été déplacés sur le vol du 30 juillet. Le passager devait embarquer le 30 juillet le matin or, on lui a refusé l’accès à bord et il a été déplacé au vol du soir.

Indemnisation : oui ou non ?

Le vol de Barcelone à Helsinki était entre les 2.500 et les 3.500 kilomètres et il était question d’un refus d’accès à bord. La compagnie aérienne ne voulait pas payer l’indemnisation et le passager a porté l’affaire devant le tribunal finnois. Néanmoins, le tribunal finnois voulait savoir auprès de la Cour européenne si Finnair pouvait s’en rapporter à une circonstance extraordinaire, à savoir la grève qui a causé la réorganisation des vols.

La Cour Européenne a jugé que la notion de refus d’accès à bord, n’est pas seulement valable pour les surréservations mais aussi pour d’autres raisons, comme des raisons opérationnelles.

La situation de grève, qui était la raison pour laquelle la compagnie aérienne avait réorganisé ses vols, ne peut pas justifier le refus d’accès à bord et ne la libère donc pas de son obligation de payer l’indemnisation à ses passagers.

Vérifiez sans engagement si vous avez droit à une indemnisation ou à un remboursement!

Vérifier mon vol