Retour aux nouvelles

Transavia : 22 700 passagers bloqués à Madère

Souvent, à la fin des vacances on rechigne à rentrer, on voudrait rester plus longtemps. Début août, ce rêve s'est malheureusement transformé en cauchemar pour 22 700 passagers, incapables de quitter l'île de Madère pendant des jours. 

Vols annulés

A l'aéoroport de Madère, plus de 160 vols ont été annulés entre le 5 et le 8 août pour cause de vent violent. Transavia a donc invoqué des raisons de sécurité pour annuler tous ses vols alors que la plupart des avions des autres compagnies aériennes continuaient à atterir et à décoller de l'île.

Manque de prise en charge de Transavia

Comme le rapporte le journal 20 minutes, les passagers ont souvent attendu des heures à l'aéroport Cristiano Ronaldo avant d'apprendre que Transavia avait annulé leur vol. Forcés à rester sur place, ils ont dû trouver un hébergement par leurs propres moyens car, selon les passagers, la compagnie ne leur a pas offert de prise en charge. La colère des passagers est montée d'un cran quand Transavia leur a proposé d'attendre une semaine avant de prendre un prochain vol sur Transavia, mais sans pour autant proposer le remboursement des frais d'hébergement ou de bouche.

Les droits des passagers dans cette situation

Selon les estimations préliminaires, la compagnie aérienne britannique devra débourser une somme de plus de 100 millions de livres pour rembourser tous les passagers qui ont vu leur vol annulé.

1. Les passagers ont le droit d'être remboursés ou réacheminés 

Lorsqu'un vol est annulé la compagnie aérienne doit rembourser les passagers ou les réacheminer. Dans le cas présent, la compagnie n'est même pas capable de réacheminer tous les passagers, elle les remboursera donc.

2. La compagnie doit offrir une assistance aux passagers lésés

En cas d'annulation ou de retard, la compagnie doit offrir boisson, repas et logement selon la durée d'attente des passagers. Dans ce cas là, British Airways devra faire face aux dépenses de logement, de la nourriture et des boissons que les passagers devaient payer de leur poche en attendant d'être montés à bord sur un autre vol. En effet, si ces frais sont engagés par le client lui-même, ils sont remboursables. 

À lire aussi : 

British Airways : un week-end de vols annulés

Vol annulé, quelle indemnisation?

Les droits des passagers aériens

Ça vous a plu ? Consultez notre blog ou suivez-nous sur FacebookTwitter ou Instagram

 

 

Partagez cet article