Nouveau : demandez le remboursement de votre vol en cas d’annulation due au coronavirus. Cliquez ici
Retour aux nouvelles

Des passagers d'une compagnie pakistanaise font le vol debout

Le Vol PK 743 de Pakistan International Airlines, qui a volé en provenance du Pakistan le 20 Janvier 2017 pour l'Arabie Saoudite, était complet. Sept passagers n'ont pas trouvé de siège et étaient encore à bord : ils ont voyagé debout !

Ce vol d'environ trois heures partait de Karachi au Pakistan pour l'Arabie Saoudite à Medine. Cette liaison est très fréquentée, notamment des pèlerins. La machine utilisée, un Boeing 777-300ER, fournit des sièges pour un maximum de 409 personnes, équipage de cabine compris. Le 20 Janvier, le vol PK 743 a décollé mais avec 416 personnes à bord dans la direction de Médine.

Une lourde violation de la sécurité aérienne

Le pilote et l'équipage s'accusent maintenant mutuellement d'être responsable de cette violation de la sécurité. L'agent de bord supérieur admet avoir informé le capitaine sur la situation et le surnombre dans la cabine, les portes étaient alors déjà fermées et la machine déjà sur la piste. Le capitaine a signalé qu'il aurait appris beaucoup trop tard cette surréservation et qu'il était impossible de faire demi-tour. Il déclare n'avoir été prévenu que lorsque l'avion était en l'air. "Un atterrissage à Karachi aurait exigé une vidange du carburant" considère le pilote en rajoutant que ce n'était "pas dans l'intérêt de la compagnie aérienne". Cela expliquerait donc sa décision de poursuivre le vol normalement. Les sept personnes supplémentaires ont donc voyagé debout dans les couloirs de l'appareil. Les passagers auraient pu être en danger en cas de problème, ne disposant pas de masque à oxygène et étant assujettis aux turbulences. 

⇒ Normalement : Vos droits de passager quand votre siège est déjà pris

Surnombre lié aux cartes d'embarquement

Normalement délivrées de manière électronique, certaines cartes d'embarquement de ce vol ont été délivrées de manière manuscrite. Elles n'ont donc pas été générées par ordinateur ce qui aurait provoqué cette erreur dans le nombre de passager.

Enquête ouverte

Les témoignages évoqués ci-dessus font suite à l'enquête ouverte par les autorités pakistanaises. Ces mêmes autorités penchent donc pour une volonté délibérée de ne pas faire demi-tour pour économiser quelques roupies. La suite de cette enquête devra nommer les responsables, qui se rejettent la faute jusqu'à présent, tout comme les raisons de ces surréservations. La compagnie annonce également ouvrir une investigation interne.

Ce n'est pas la première fois que ce genre de fait se produit pour la PIA. Un avion effectuant la liaison Lahore-Karachi avait déjà volé avec deux passagers supplémentaires. On peut également parler du tragique crash de décembre 2016 qui causa la mort de 48 personnes. 

Ecrit par Vol-retardé.fr