Union européenne : Le trafic aérien européen en plein boom

A en croire, les dernières statistiques publiées par Eurostat, le nombre de passagers aériens est en plein boom dans l’UE.

En effet, selon leur dernier rapport, l’année 2017 a enregistré le plus haut nombre de passagers aériens dans l’Union européenne. On vient de passer le cap du milliard de passagers aériens (1043 milliards de passagers). Ceci représente une hausse de 7% comparé à 2016 ce qui équivaut à 71 millions de passagers supplémentaires.

 

trafic aérien européen en plein boom + aéroports les plus fréquentés + destinations les plus populaires

Quels pays européens dominent le trafic européen ?

Ce trafic aérien en pleine croissance se compose à :

 

  • moitié de passagers voyageant au sein des 28 membres (47%) ;

 

  • un peu plus d’un tiers de passagers voyageant au-delà des frontières de l’UE (36%) ;

 

  • 1/5 de passagers voyageant au sein même de leurs pays (17%).

 

En 2017, tous les pays membres ont connu une augmentation de leur trafic aérien. La plus haute croissance enregistrée fut en Slovénie (+ 20%) et la plus faible au Danemark avec seulement + 1,5%.

On remarque, toutefois, une forte hausse du nombre de passagers dans les pays d’Europe de l’Est (Slovénie, Estonie, Bulgarie, République tchèque, Roumanie, Croatie et Pologne), des augmentations variant de + 17% à + 20%.

Le top 5 des pays ont plus au nombre de passagers se compose comme suit en 2017 :

  1. Royaume-Uni (265 millions)
  2. Allemagne (212 millions)
  3. Espagne (210 millions)
  4. France (154 millions)
  5. Italie (144 millions)

On note une hausse plus marquée quant aux passagers voyageant en dehors de l’UE (+ 9%) contre + 7% pour ceux voyageant intra-UE.

Quels sont les aéroports les plus fréquentés de l’UE ?

Une nouvelle fois, le classement des aéroports les plus fréquentés en Europe reste dominé par Heathrow avec 78 millions de passagers (+ 3% comparé à 2016), suivi de Paris – Charles de Gaulle (69 millions, + 5%), Amsterdam – Schiphol (68 millions, + 8%), Frankfort (64 millions, + 6%) et Madrid – Barajas (52 millions, + 6%).

Les trente aéroports européens les plus fréquentés connaissent tous une hausse de fréquentation à l’exception des aéroports de Fiumicino (Rome) et de Tegel (Berlin). Ceux-ci subissent respectivement une perte de 1,8% et 3,7% de leur fréquentation.   

La croissance la plus important de fréquentation est enregistrée à l’aéroport de Sofia, Bulgarie avec + 30,5% de passagers. On remarquera aussi que la fréquentation des aéroports de Varsovie, Ljubljana, Luxembourg, Tallinn et Lisbonne est en pleine expansion avec des hausses (variant entre + 23% et + 19%).

En ce qui concerne la France et la Belgique, les aéroports de Paris - Charles de Gaulles, de Paris – Orly et de Bruxelles – Zaventem se hissent respectivement aux 2ème, 10ème et 18ème place du classement des 30 aéroports les plus fréquentés de l’UE.

 

 

Quelles ont été les destinations les plus populaires en 2017 ?

Les destinations les plus prisées depuis les aéroports de d’Orly, Charles de Gaulle, Bruxelles et Charleroi varient énormément. On remarque, cependant, qu’Orly, Bruxelles et Charleroi ont toutes trois un top 5 composé de destinations intra-européennes. Lisbonne et Barcelone sont toutes 2 présentes dans les tops 5 de Bruxelles et Orly. Quant à Charles de Gaulle, on retrouve parmi les 5 destinations les plus prisées : New York (détenant la 1ère place) et Montréal à la 5ème place.  

 

trafic aérien européen en plein boom + aéroports les plus fréquentés + destinations les plus populaires

 

Parmi les destinations les plus populaires depuis Bruxelles, on retrouve principalement le pourtour méditerranéen (Madrid, Barcelone, Lisbonne et Rome). Dans le deuxième aéroport belge, situé à Charleroi, ce sont les destinations vers l’Europe de l’Est qui ont la côte (Budapest, Bucarest et Varsovie).

Charles de Gaulle est dominé par des destinations plus orientées business telles que New York, Amsterdam ou Londres – Heathrow tandis que Paris - Orly est plus populaire pour des destinations loisirs (Lisbonne, Point-à-Pitre et Barcelone).

Plus de passagers et plus de vols signifient malheureusement aussi, plus de chances de voir son vol retardé, annulé ou surbooké. Heureusement, dans tous ces cas de figure, une indemnité est prévue par la réglementation européenne CE 261/2004. Celle-ci vise à protéger les droits des passagers en cas de retard de vol de plus de 3h, d’annulation ou d’overbooking. Cependant, les compagnies aériennes peuvent rechigner à vous indemniser.

C’est pour cela que Vol-retardé peut vous venir en aide et faire valoir vos droits auprès des compagnies aériennes. Notre taux de réussite est de 98% et nous fonctionnons selon le principe « pas de frais sans résultats ». Vous pouvez d’ores et déjà vérifier votre éligibilité à une indemnité en cliquant ci-dessous :

 

➜ Vérifiez mon indemnité

 

Ce que nos clients pensent de Vol-Retardé