Top 10 des petits secrets de l'aviation

Chaque industrie a ses petits secrets et l'aviation n'y échappe pas. Cher passager, ou simple curieux, laisse-nous t'en présenter quelques-uns, ça peut toujours servir. Par exemple pour entamer la discussion avec le ou la passagère à côté de toi. Essaie de ne pas juger les pilotes trop durement pour le numéro 3 ! 

1. Voyager avec bébé sur les genoux peut être dangereux

Les passagers voyageant avec des bébés savent qu'ils ne sont pas obligés de payer un billet supplémentaire à condtion que bébé soit sur vos genoux. Cependant, cela n'est pas sécuritaire pour bébé ! Selon les pilotes, en cas d'impact ou de décélération rapide, le bébé peut être lâché et devenir un projectile perdu dans la cabine ! La raison pour laquelle cette pratique a été autorisée est que les passagers sont moins susceptibles de prendre l'avion si en plus de payer des billets pour eux, ils doivent aussi en payer un pour leur bébé.

avion, bébé sur les genoux peut être dangereux

2. Pourquoi fait-il froid dans l'avion ?

Tu t'es déjà retrouvé en train de frissonner dans l'avion, jusqu'au point de te demander si tu ne devrais pas demander une petite couverture supplémentaire à l'hôtesse de l'air ? Si oui, c'est normal ! L'équipage travaillant dans la cabine demandent souvent aux pilotes de baisser la température car, se déplaçant beaucoup, ça leur évite de se retrouver en nage à force de faire des allers-retours dans la cabine.  

froid dans l'avion

3. Les pilotes dorment dans le cockpit

Les pilotes doivent souvent travailler de longues heures (jusqu'à 16 heures), ce qui peut les épuiser. Une enquête a révélée que 56% des pilotes se sont déjà accidentellement endormis dans le cockpit. Si ce n'est pas assez effrayant, 29% de ces pilotes ont admis qu'ils se sont réveillés et ont trouvé leur co-pilote qui piquaient aussi un somme !

chat qui dort

4. Pourquoi tu ne peux pas baisser le rideau du hublot

Crois-le ou non, de nombreuses instructions de sécurité des avions ont une fonction importante. Selon les pilotes, les passagers ne doivent pas fermer les hublots, surtout pendant le décollage et l'atterrissage pour deux raisons : premièrement, les hôtesses de l'air et les stewards doivent pouvoir regarder à l'extérieur pour, en cas d'urgence, déterminer si un côté est préférable à l'autre pour évacuer les passagers. Deuxièmement, ne pas fermer le rideau permet à la lumière d'entrer dans la cabine donc les yeux des passagers sont déjà habitués à cette obscurité ce qui, en cas de problème, permet de moins perdre de temps. En effet, un avion doit être évacué en 90 secondes donc chaque seconde compte !

5. Les pilotes d'avion ne portent pas de casquette

La plupart des passagers s'imaginent que les pilotes portent leur casquette en quand ils pilotent l'avion mais ce n'est pas vrai ! Cependant beaucoup de pilotes trouvent ce cliché amusant.

pilotes d'avion ne portent pas de casquette

6. Les tablettes de l'avion ne sont pas nettoyées

Beaucoup de passagers tombent malades après un voyage et ceci est dû à ce qu'ils touchent plutôt qu'à ce qu'ils respirent. Les hôtesses de l'air et les stewards nettoient rarement les tablettes entre les vols. Cela signifie que les germes se propagent comme une traînée de poudre dans les avions. Mais ne vous inquiétez pas, les toilettes, elles sont toujours nettoyées entre les vols.

tablette de l'avion pas propre

7. On ne te dira jamais si un des moteurs ne fonctionne plus

Beaucoup d'entre nous imaginent toujours un scénario catastrophe où l'équipage annonce qu'un moteur est tombé en panne ou est en feu, et là tous les passagers commencent à paniquer ! Heureusement, ce n'est pas comme ça que ça se passerait dans la vraie vie. Il y a peu de risque que les pilotes informent les passagers d'une panne de moteur car les avions peuvent voler avec un seul moteur.

moteur de l'avion

8. Les turbulences ne sont pas dangereuses, les courants ascendants par contre...

Il est impossible que les turbulences fassent un peu peur car elles secouent l'avion mais elles ne sont pas très dangereuses. Les seules raisons pour lesquelles les pilotes vont essayer de l'éviter, c'est parce que c'est très agaçant ! En revanche les courants ascendants peuvent être très dangereux : rencontrer un courant ascendant en volant c'est comme frapper une bosse en roulant à fond ! Tout sera projeté en l'air et redescendra très violemment, ce qui peut compromettre la sécurité à bord (repensez au bébé numéro 1).

turbulence en avion

9. La compagnie aérienne avec qui tu as réservé n'est pas forcément celle qui effectue le vol

Même lorsque vous réservez directement via la compagnie aérienne, et que vous vous trouvez dans un avion portant le même nom, ce n'est peut-être pas la même compagnie aérienne. La moitié du temps, l'avion sur lequel vous êtes est une compagnie aérienne régionale. Ces avions sont différents des grandes compagnies aériennes et ont des normes de sécurité, des règles et des règlements différents. Par exemple, les pilotes et les équipages n'ont pas besoin d'être formés aux mêmes normes que ceux des grandes compagnies aériennes ! Intéressant à savoir mais en grande partie inévitable!

compagnie aérienne

10.  Le trajet le plus doux est au milieu de l'avion

Si vous êtes à la recherche d'un vol doux et facile, vous devriez vous asseoir au milieu de l'avion près des ailes. Selon le pilote Patrick Smith "Un avion est comme une balançoire. Si vous êtes au milieu, vous ne bougez pas autant. 
siège dans l'avion

Nous espérons que tu as apprécié notre liste et que cela ne t'aura pas fait peur ! En effet, l'avion est malgré tout le moyen le plus sûr de voyager alors ne panique pas trop si vous volez avec un bébé sur vos genoux. Le plus gros risque en avion est d'avoir un retard ou une annulation de vol. Beaucoup de passagers en sont victimes chaque année et ne réalisent pas qu'ils ont droit à une indemnisation. Si cela t'es arrivé, vérifie si tu peux être dédommagé (et peut-être recevoir jusqu'à 600€ d'indemnités !).

A lire aussi : 

Quel est le truc des compagnies aériennes pour être ponctuelles ?​

Des compagnies aériennes sans enfant

Le taux de remplissage des avions