À quoi carbureront les avions de demain ?

La voiture électrique apparaît aujourd'hui comme la solution écologique [bien que controversée] au pétrole. Mais, quand est-il des avions ? Biocarburant, électrique, hybride : tour d'horizon des technologies à l'étude.

Le besoin de changer

Il est évident que l'avion pollue énormément : il émet entre 134 et 148 grammes de CO2 par voyageur/kilomètre (contre 2,6 g pour le train). Il représenterait 2% des rejets mondiaux de CO2 selon l'industrie aéronautique elle-même. La Fondation Nicolas Hulot considère que ce mode de transport est le plus polluant de tous, soit 3 fois plus nocif pour le climat que la voiture. Les compagnies aériennes, tout comme les constructeurs, cherchent de nouvelles façons de rendre ces appareils plus propres, silencieux et économiques.

L'électrique, le balbutiement

La technologie électrique pose le même problème sur Terre qu'en l'air : l'autonomie. Néanmoins, les avions peuvent voler plus haut et profiter d'un ensoleillement permettant de recharger les batteries non-stop. Solar Impulse l'a prouvé de nombreuses fois, capable de voler de jour comme de nuit, sans s'arrêter pendant plusieurs jours entiers. Cet avion reprend la technologique existante (moteur, batterie électrique, structure carbone, cellules photovoltaïques) en l'adaptant à un avion. L'objet est splendide, mais évidemment très loin d'un aéronef commercial classique. Le poids des avions reste un problème majeur : l'avion Solar Impulse pèse 1600 kg quand un A320 dépasse les 60 tonnes. Le besoin d'énergie de ces deux appareils n'a rien à voir et il n'est aujourd'hui pas possible d'appliquer à grande échelle cette prouesse technologique. 

D'autres parient sur le futur et l'innovation, non sans spéculation. Ainsi, Wirght One souhaite rendre possible des vols jusqu'à 300 miles (480km) transportant 150 passagers avec des avions 100% électrique. Objectif : rendre le projet possible dans les 10 ans à venir. Les experts du secteur expliquent que, sans une amélioration majeure des batteries, cela ne sera pas réalisable. Pas pour tout de suite donc. 

Hybridation, technologiquement possible

Comme l'explique le concepteur d'un projet d'avion hybride Raphaël Dinelli : "1 litre de carburant équivaut aujourd'hui, en termes énergétique, à 30 kilos de batterie environ". Il est donc nécessaire de trouver des alternatives. Son projet, nommé Eraole, combine des moteurs électriques fournissant la moitié des besoins énergetiques et un moteur thermique fonctionnant avec des biocarburants. Le moteur agit donc comme un générateur, ayant pour objectif de charger les batteries, comme sur une BMW I3 par exemple. Là encore, l'avion est petit mais il s'agit d'une piste intéressante, avec des biocarburants inédits (algues et déchets végétaux étant à l'étude). Il semblerait qu'Airbus se penche aussi sur l'hybridation après l'arrêt du projet "E-Fan", un avion école 100% électrique, sans toutefois plus de précision (AFP). 

Biocarburant, une solution plus réaliste à court terme

Le biocarburant est aussi une voie en fort développement dans le secteur. Des vols commerciaux sont d'ores et déjà effectués avec des carburants classiques dopés au biocarburant pour limiter la pollution.  Le groupe KLM en 2009 faisait voler un Boeing 747 utilisant du biocarburant, Air France avait testé la même année un bio kérozene remplissant à 50% le réservoir d'un avion effectuant la liaison Toulouse Paris avec des passagers. En 2015, ce sont les chinois d'Hainan Airlines qui faisaient voler un Boeing entre Shanghai et Pékin avec 100 passagers. L'avion était plein à 50% d'un biocarburant de Sinopec à base d’huile de cuisson collectée dans des restaurants chinois. Si on additionne à ça tous les projets en cours, il est très probable que nos avions carburent bientôt avec des carburants plus propres. L'électrique est en projet, mais sera probablement généralisé après l'arrivée d'avions hybrides et/ou volant aux biocarburants. 

À lire aussi : 

Un avion vole grâce à de l'huile de friture​

Atterrissage automatique?​

Les avions autonomes, c'est pour bientôt ? 

Ça vous a plu ? Consultez notre blog pour lire les dernières nouvelles ou suivez-nous sur FacebookTwitter ou Instagram.

(credit photo : Matth1)

 

Vérifier mon vol