Ryanair compte le supplément pour les retards éventuels de vol

En général, vous avez droit à une indemnisation de la compagnie aérienne quand votre vol a été retardé, annulé ou surbooké. Ryanair pense la même chose – au moins apparemment, car la compagnie aérienne a créé une taxe spéciale, la taxe du Règlement 261/2004.

Ryanair compte 2,50€ par ticket aux tous les passagers et dit sur leur site : « Ce supplément de 2,50€ par passager/par vol a été introduit pour financier les coûts non-recouvrables qui ont été monté par Ryanair pour des vols retardés ou annulés à cause des forces majeures tels qu’une fermeture de l’espace aérien, les conditions atmosphériques défavorables, une grève des contrôleurs aériens, échouer de l’infrastructure d’aéroport, les problèmes techniques inattendus d’un vol, etc. Nous supprimons ou diminuons cette taxe quand une clause d’indemnisation et des forces majeures étendues sont en vigueur avec le changement du Règlement 261/2004.

Ils indiquent donc qu’ils portent ce supplément en compte pour financier les coûts non-recouvrables que Ryanair a attrapé à cause des vols qui ont été retardés ou annulés. Vous avez droit à une indemnisation (entre 250€ et 600€) quand votre vol a été annulé ou retardé et donc vous vous attendez que Ryanair paye cette indemnisation immédiatement.

Cependant, quand un vol a été retardé ou annulé, Ryanair a toujours une bonne excuse de ne pas payer, ainsi la pratique nous enseigne. Les problèmes techniques ou les problèmes opérationnels : ils essayent toujours couper à payer une indemnisation. En d’autres termes : vous êtes donc simplement double le pigeon car vous payez une sorte d’assurance dont vous ne pouvez jamais recueillir le fruit, si vous avez de malchance de prendre du retard.

Le Règlement 261/2004 est, quand il deviendrait utiliser, une bonne solution y viellir que les passagers qui ont eu du retard peuvent être compensés. La Commission européenne a plus tôt calculé qu’un supplément entre 1€ et 3€ par passager couvrirait les coûts supplémentaires qui les compagnies aériens font quand ils payeront toutes les réclamations qui donne légalement le droit. Si vous le comparez avec les suppléments qui ont été calculés pour les paiements de carte crédits (souvent plus que 5€ ce qui est hors de proportion) c’est relativement peu.

Cependant, quand vous le comptez et ensuite vous ne versez presque jamais aux retards de vol, nous pouvons vraiment dire que c’est l’abus. Il est vraiment typique que Ryanair sait à transformer un pas dans la bonne direction de la protection de consommateurs en une manière de faire son profit des passagers.

Vérifier mon vol